162
1

Pourquoi la Kpop est difficile à faire apprécier ?

162
1
Image article apprécier Kpop

Il me semblait essentiel d’aborder ce sujet car il est clair que ceux qui n’écoutent pas de la kpop, ont dû mal à la découvrir et à l’apprécier. 

On entends parfois des remarques du genre : “Ce n’est pas de la musique, c’est du bruit !”.

Mais pourquoi donc ce genre tant aimé par les fans est rejeté par les autres ? Et pourquoi ce genre musical choque-t-il autant à l’oreille des non fans de kpop ?

Alors même qu’il semblerait que vous en connaissez déjà une et l’appréciez sans problème ! Et oui la chanson “wrap me in plastic” est bien made in Korea par un girlsband :

Pour le découvrir, lisez la suite de l’article ! Et peut-être qu’après quelques explications, vous finirez par avoir le courage d’écouter un peu plus de ce genre novateur !

Retrouvez la version vidéo, plus attractive et visuel avec des extraits vidéos complémentaires en bas de l’article !

Origine de la Kpop

Pour bien commencer, il faut revenir à l’origine de la kpop, à sa création. Cette musique naît en s’inspirant des chansons américaines. Mais la kpop n’est certainement pas un pré mâché des codes de cette musique.

Aux codes américains s’y ajoutent des codes propres aux coréens comme la langue par exemple, mais aussi des codes attrapés de différents genres musicaux.Par exemple, le rock s’introduit en Corée du Sud dans les années 90 et va beaucoup influencer la kpop

On notera le groupe NO BRAIN, un des groupes fondateurs de la musique rock coréenne. Je vous laisse ici une de leurs chansons « You have a Crush on me » :

La Kpop : mélange des genres musicaux et des sonorités

Comme je le disais, la Kpop c’est avant tout un mélange des genres. Et on le retrouve notamment avec un usage des instruments très novateurs. Qui aurait eu l’idée d’inclure une flûte dans une instrumentale pop ?

Qui aurait osé intégrer un trombone/saxophone ? 

Ou même un violon/violoncelle dans un titre loin des standards classiques où l’on penserait le trouver ? 

La réponse est simple ! La Kpop ne se met aucune barrière et se permet tous les mélanges pour nous offrir toujours plus. 

Au delà, des instruments, il y a aussi l’idée de sonorité qui nous renvoie directement à une culture même.

On peut passer ainsi par la Thaïlande avec Lisa de Blackpink :

Pour ensuite se retrouver dans la culture hispanophone avec VAV : 

Et se rendre en Inde grâce à Mamamoo : 

On pourrait résumer ainsi la touche coréenne à ces mélanges musicaux et cette liberté artistique. Et finalement c’est peut-être parce que la Kpop est différente de ce que l’on connait, que l’on a du mal à se tourner vers elle aux premiers abords. 

Écouter un nouveau genre…

Croyez-moi la première fois que j’ai entendu de la kpop je ne savais pas quoi en penser. Je me sentais perdue. En fait, je ne retrouvais aucun de mes codes musicaux, rien à quoi me raccrocher musicalement. Je n’avais pas de repères

Il m’a bien fallu plusieurs mois, avant d’enfin demander à mon amie de m’envoyer certaines des musiques. Et de commencer à en chercher par moi-même.

Mais pourquoi m’a-t-il fallu autant de temps ? 

Premièrement, le cerveau est réticent à la nouveauté. Dans un article de Martin Cadoret, Hervé Platel, professeur de neuropsychologie explique que : “Ce qui est nouveau est toujours par défaut moins bien apprécié au départ”.

Par ailleurs, l’auteur de l’article nous raconte comme il lui a fallu du temps pour “finalement apprécier le génie de chaque album”. Selon lui, “Les meilleures sont celles qui ne révèlent pas immédiatement leurs secrets”. 

Et il est vrai qu’en tant que fan de kpop ou même d’autres genres ou de groupes, on peut parfois ressentir cette frustration. Comme si les autres n’avaient “pas su tendre l’oreille pour découvrir dans la chanson ce que moi j’y appréciais”. 

…avant de pouvoir l’apprécier

Il faut donc écouter plusieurs fois un morceau avant de pouvoir l’apprécier. 

Heureusement pour moi ! Ma curiosité m’a poussé à en savoir plus et à découvrir la Kpop et avec le temps j’ai fini par vraiment m’y retrouver.

Un autre article à attiré mon attention. Celui de médecine des arts qui exprime très bien cette idée qu’il faut “apprendre à mieux apprécier la musique“. En effet, on n’aurait pas idée de s’attendre à une même analyse d’un morceau de la part d’un amateur et d’un professionnel. 

L’étude montre que les codes que nous avons en termes de musicalité ont été acquis avec le temps. De ce fait “pourrait-on dire : “On aime ce que l’on connait et pour aimer ce que l’on ne connait pas, il faut apprendre”.

On comprend grâce à ces deux articles que si la musique coréenne vous parait étrange et désagréable, c’est peut-être tout simplement parce que vous n’y êtes pas habitué !

Pour apprécier l’univers musicale de la kpop, il faut donc prendre le temps d’en écouter, et d’en réécouter. 

C’est à force de forger que l’on devient forgeron !

La kpop : genre qui évolue très vite

On le sait tous, ce qui est différent nous fait peur, et au fond peut-être que cette peur est fondé. 

La kpop est un genre qui s’est imposé très vite en Corée du Sud et qui aujourd’hui gagne du terrain mondialement avec des fans tout autour du globe. 

Qu’y a-t-il d’effrayants dans cette montée en puissance ? Et bien tout simplement celle de ne pas la suivre, de ne pas laconnaitre, de se retrouver du jour au lendemain, celui qui ne connait pas et est en marge de la société. 

Alors on préfère ignorer les faits et se convaincre que ce phénomène restera un phénomène.

Mais il va falloir s’y faire, la Kpop est loin de disparaitre. Cela fait maintenant plus de 9 ans depuis la sortie de””Gangnam Style” de Psy et la Corée fait toujours parler d’elle notamment grâce à BTS et leurs awards, leurs records en veux-tu en voilà.

Bref, il n’y a pas à dire, la Kpop comme la Corée du Sud évolue très vite.

Il n’y a qu’à s’intéresser quelques secondes à leur style de vie pour voir comme tout bouge.

Le paysage d’une rue peut changer du jour au lendemain car les restaurants ferment et ouvrent parfois d’un jour à l’autre. La mode évolue sans cesse presque à la cadence d’un clip musical. 

Il n’est donc pas étonnant de voir comment la Kpop se réinvente sans cesse avec de nouveaux concepts, de nouvelles sonorités et de nouveaux artistes. 

C’est un genre musicale qui ne se repose jamais sur ces acquis et cherche toujours àproposer de la nouveauté, de l’inédit, du jamais vu. 

Le cultural reset : concept qui s’applique à la kpop

Il y a un terme que l’on retrouve très régulièrement dans la bouche des fans de kpop, celui de “cultural reset”, comprenez redémarrage/renouvellement de la culture. 

Le “cultural reset” est lorsque quelque chose prend de l’ampleur et devient si connu dans la culture pop que celle-ci change ou va changer la manière dont les personnes vont regarder les choses. Ou bien, va amener du monde à suivre cette tendance. 

C’est à quelques mots près la définition donné  par l’Urban Dictionary : “A cultural reset is when something big in well known pop culture changes or is added causing people to change the way they look at things or to have a lot of people hop on the trend.”. 

Dans le cadre de la Kpop, un cultural reset peut avoir différentes significations : 

  • Une musique qui aurait beaucoup influencer d’autres artistes.
  • Quelque chose qui va complètement changer la manière de faire les choses, et étendre la forme et les sonorités que la Kpop prend. 
  • Un comeback, une chorégraphie ou un style vestimentaire qui aurait vraiment impacté une personne.
  • Quelque chose de différent de ce qu’à pu faire un artiste jusque maintenant. 

Si je reprends les termes de cette article “https://www.quora.com”, un cultural reset peut inclure de nouvelles esthétiques qui n’avaient encore jamais étaient faites. Qu’il s’agisse de différents éléments comme des choix musicaux ou d’autres choses comme un style vestimentaire, un choix dans le montage ou la manière de filmer, la chorégraphie ou bien encore le décor du MV.

Pour savoir ce que signifie MV, rendez-vous sur mon premier article qui détaille le vocabulaire de la Kpop !

Quelques exemples

Par exemple, la sortie de la chanson Lucifer de Shinee, a su retenir l’attention du publique avec sa chorégraphie complexe. Celle-ci repousse les barrières de ce à quoi peuvent ressembler les danses de Kpop :

On s’intéresse ici surtout à la difficulté des nombreux mouvements de mains et de bras exécutés très rapidement.

Dans la même logique, de mouvements rapides des mains, récemment, Irene et Seulgi on sortie cette chanson à la chorégraphie plus qu’hypnotisante et impressionnante dans son exécution :

En règle générale, lorsque quelque chose innove, on retrouve une ribambelle de personnes s’inspirant de cette nouveauté, pour la proposer à leur tour. La Kpop ne déroge pas à cette règle.

Nous avons eu droit par exemple cette année à une sortie à la chaîne de concepts rétro. Ce qui n’a pas été pour me déplaire bien au contraire !

Je vous mets ici, la chanson “When we disco” de JYP et Sunmi, qui reprends parfaitement les codes de ces années là :

Vous l’aurez compris, le cultural reset est assez subjectif. Et personne, je pense, ne serait réellement capable de mesurer l’impact globale que peut avoir une chanson. Mis à part, peut-être, en se basant sur les likes ou le nombre de ventes que peuvent atteindre un album.

Chacun à une vision différente de ce qui est novateur et des moments qui ont pu impacter culturellement la kpop.

Cependant, certains faits sont là et on ne peut pas nier l’impact globale de la kpop sur l‘industrie musicale.

Ce sujet fera l’objet d’un prochain article. 😉

La Kpop : genre qui nous promet de la nouveauté

L’idée du cultural reset est celui de se renouveler, de toujours proposer quelque chose d’innovant. Ce principe pousse les agences et les artistes au delà de leurs limites et vont jouer de cet aspect.

EN 2019, l’agence SM Entertainment a annoncé les débuts d’un tout nouveau groupe. Des rumeurs planaient déjà de la sortie d’un “Kpop Super Boy Group”.

Intitulé SuperM, celui-ci se compose de 7 membres déjà bien connu des fans : 

  • Taemin membre de Shinee
  • Baekhyun et Kai du groupe Exo
  • Taeyong et Mark de la sub unit NCT 127
  • Ten et Lucas de la sub unit WayV

Le M devait rappeler Matrix ou bien Master (=maître) puisque les membres en eux-mêmes sont des stars de la Kpop. Ils ont ainsi pu être surnommé les “Avengers” de la kpop.

Le directeur exécutif et artistique d’SM a d’ailleurs validé cette analogie en expliquant que tout comme les Avengers, chaque membre en soi est exceptionnelle mais que réunit, il en ressortait une synergie encore plus forte.

Une collaboration a d’ailleurs eu lieu entre Marvel et SuperM :

Ce groupe a vraiment était présenté au publique comme quelque chose de jamais vu. Un style musical qui allait bouleverser ce que nous pouvions jusqu’à lors connaitre.

Le slogan “We are the future”, comprenez, “nous sommes le futur”, exprime bien cette idée qu’ils seront l’avenir de la Kpop.

Voici le Teaser ayant été présenté au Congrès lorsque les débuts du groupe furent enfin annoncés officiellement :

La Kpop c’est aussi un jeu de rebond entre les artistes et leurs fans. Alors, il n’est pas étonnant de retrouver des productions visuelles, de la part des fandoms respectifs des artistes.

Ici un exemple d’un fan imaginant ce qu’aurait pu donner un film ayant pour acteurs SuperM :

Ce qu’il faut retenir ici, c’est que la Kpop joue de cette nouveauté pour vendre. Comme toute industrie, elle se doit d’être rentable.

Mais ces efforts mit dans le renouveau en valent la chandelle ! Quant on voit l’immense panels de concepts musicaux et même visuelle qui ont vu le jour grâce à cette industrie !

Conclusion

Nous l’avons vu, la Kpop est un genre musicale qui se réinvente sans cesse et est toujours en pleine expansion. Et c’est pour cette diversité, cette recherche de nouveauté continuelle que la Kpop est difficile à appréhender aux premiers abords.

Non seulement, nous n’y retrouvons pas nos codes musicaux, mais en plus de cela, ceux de la kpop sont en mouvements continuelles.

Il faut donc bien s’accrocher si l’on décide de se lancer dans cette découverte. Mais une fois que l’on a épousé les mouvements des vagues, le voyage devient une véritable aventure enrichissante.

N’ayez donc pas peur de cette nouveauté “étrange” car elle finira probablement par vous plaire une fois que vous aurez compris et “appris” leurs codes en une poignée d’écoutes.

Pour conclure, la Kpop ne cessera jamais de nous surprendre et de nous gâter en contenues toujours plus poussés et travaillés !

Alors lancez-vous et découvrez là !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

One thought on “Pourquoi la Kpop est difficile à faire apprécier ?

  1. […] En effet, comme nous avons pu le voir lors d’un précédent article sur la difficulté à faire apprécier la kpop, celle-ci est très libre en terme de genre et se permet des tas de mélanges. […]