326
5

La kpop : un phénomène mondial loin de disparaitre !

326
5
Image article la kpop un phénomène mondial

Découvrez dans cet article toute l’actualité de la kpop en rapport à l’internationale ! En effet, les médias français ne relais que très peu les exploits de la kpop dans le monde. Grâce à cet article, rattrapez ce retard ! Et devenez un fin connaisseur quand à l’impact et la place de la kpop au sein du monde !

Vous pouvez retrouver une vidéo complémentaire sur YouTube avec des extraits pour illustrer l’article !

Hallyu : La kpop au service du soft power coréen

Le soft power coréen, c’est-à-dire sa capacité à convaincre ou sa force de conviction à travers des moyens tel que la culture est intitulée Hallyu.

La Hallyu est une augmentation importante de la diffusion de la culture sud coréenne notamment en termes de divertissement. On compare souvent la Hallyu à une « vague coréenne » qui déploie, et développe l’image de la Corée du Sud dans le monde.

Economiquement, la Kpop, industrie de divertissement musicale, est une réelle réussite pour la Corée du Sud. Elle est un atout considérable pour la Hallyu. En effet, les Big Three, SM, YG et JYP Entertainment ont réalisé à elles seules 2 800 000 euros (pour le troisième trimestre de l’année 2018).

Le label BigHit Entertainement avait atteint dès le premier semestre 2020, un chiffre d’affaire de 208 millions d’euros. Les chiffres d’affaire augmentent très vite à mesure que le nombre de fans augmentent.

La réussite de BTS…

BTS est le groupe de Kpop rapportant le plus d’argent au pays. Selon une estimation de l’institut de recherches Hyundai rendue publique en 2018, BTS et ses sept artistes rapportent à la Corée du Sud plus de 3,6 milliards de dollars. Chiffre qui correspond à ce que peut rapporter près d’une trentaine d’entreprises sud-coréennes de taille moyenne.

Grâce à sa popularité, BTS a pu accéder à une certaine place politique en Corée du Sud. Le président, les a reçu à la Maison Bleue, à l’occasion, de la Journée nationale de la jeunesse, pour prononcer un discours. En septembre, il leur a également remis un certificat de nomination en tant qu’envoyé spécial du président pour la diplomatie publique. Leurs activités en tant qu’ «envoyé spécial du président pour les générations futures et la culture» a débuté à New York à l’Assemblée générale des Nations unies. On peut dire que ce groupe coréen plaît au Président, et il le fera savoir en les félicitant pour leur première place au billboard

Véritable trésor nationale, ce groupe vient à l’origine d’une petite agence, intitulé au départ BigHit Entertainement, puis renommé Hybe Entertainement cette année. Agence qui a récemment fait une entrée fracassante à la Bourse de Séoul en mettant en vente 7,1 millions d’actions à 100 euros la part. Soit une valorisation de 3,5 milliards d’euros.

Si BigHit a su monter en puissance, c’est bien grâce à son dirigeant. Bang Sihyuk, et à sa volonté artistique première : “je suis fondamentalement un artiste, et je ne suis pas très porté sur les résultats/la performance”. Il avouera même dans cette interview que BTS et lui n’avez pas de “grands projets au début”. Mais il affirmera ensuite que “nous voulions transmettre un message au public à travers BTS, et ça a été le meilleur moyen d’y arriver”.

La réussite du groupe et de son dirigeant semble reposer sur un parti prix, celui de “raconter une histoire” dans un “univers” unique : “Nous voyons le potentiel économique de cette narration, donc ce n’est pas seulement mon passe-temps.”. C’est grâce à ce risque qu’il a prit en tant qu’entrepreneur et manager que BigHit a su s’imposer sur le marché très concurrentiel de la Kpop. En proposant une nouvelle manière pour les artistes de s’exprimer à travers des univers réfléchit et travaillés.

Des indices, des objets ou phrases sont décimés dans les MV et ces élèments sont à mettre en lien pour décrypter, et découvrir l’histoire qu’ils essayent de nous dépeindre.

Le champ des possibles s’est ouvert au groupe en intégrant BigHit. Et ensemble, ils ont gagner en popularité et influence, tout en bouleversant les codes de l’industrie.

…rendu possible grâce aux fans

Bien sûr, rien n’aurait été possible sans leurs millions de fans présents tout autour du globe. On décompte pas moins de 35,9 millions d’abonnées cumulées à leur deux comptes twitter bts_twt et bts_bighit.  Un record a d’ailleurs été validé par le Guinness, celui du plus grand nombre d’engagements en un jour : 422,228 interactions recensées le 29 avril 2019.

D’ailleurs les fans n’hésitent pas à s’engager sur les réseaux pour faire connaitre et reconnaitre leurs artistes. Comptabilisant 18,5 millions d’abonnées sur Instagram, BTS peut compter sur la BTS Army France pour promouvoir leur musique. Crées à l’origine par quatre amis, ce groupe a pu récemment faire passer la BTS ArmyFrance au rang d’association.

Les fans n’hésitent pas à montrer leur amour des chansons que sortent leurs artistes en battant des records de vue sur YouTube. Par exemple, le clip Boy With Luv en collaboration avec Halsey a atteint 74,6 millions de vues en 24 heures. De quoi dépasser des têtes d’affiches américaines comme Taylor Swift et Brendon Urie avec leur titre “ME” !

Les fans s’organisent même en crew pour performer le chorégraphies des chansons. L’occasion aussi de se retrouver entre fans, de rencontrer d’autres gens.

Des records de vente d’albums ont aussi lieu. Certains vont acquérir plusieurs exemplaires d’un album pour s’assurer d’obtenir la photocard avec leur bias. Parfois, des commandes groupées sont organisées pour pallier à ce risque et permettre à tout le monde d’obtenir qui ils souhaitent.

Certains Youtubeurs partagent leur passion en ouvrant les albums dans leur vidéo. Exemple juste ici :

Petite précision ! Les albums physiques comportent souvent plusieurs versions de photobook (=livre photo), ce qui peut expliquer l’achat en plusieurs exemplaires. 

Et oui, nos idoles sont aussi modèles photos et se font shooter avec des concepts toujours très travaillés dignes de magazines professionnels.

La force des fandoms

Les fandoms ont aussi une force de frappe phénoménal. Des événements, des campagnes, des streaming party et mêmedes expositions sont organisées pour étendre la popularité des sept chanteurs du groupe BTS. Encore plus fort, les Army ont réussi à vidé à moitié un meeting de Donald Trump en réservant des places.

De nombreux projets sont lancées par les Army : dons faits au mouvement Black Lives Matter, aides humanitaires, dons du sang, cagnottes pour l’UNICEF, pour le COVID-19, et beaucoup de journées de ramassages de déchets.

Les fandoms ont un réels engagement qui va plus loin que le simple amour de la musique et des idoles. Mais la Kpop ce n’est pas qu’une reconnaissance des fans, mais aussi aujourd’hui de l’industrie musicale globale.

Reconnaissance de la Kpop au niveau internationale

BTS est monté d’un cran en étant nominé au Grammy Award dans la catégorie “Meilleure performance de duo/groupe pop”. Mais ils avaient déjà eu l’occasion d’être récompensé en Amérique notamment par plusieurs prix décernées lors des AMA (=American Music Awards) et des BBMA (=Billboard Music Award).

En 2019, Blackpink s’est fait inviter pour performer à Coachella, grand festival de musique en Amérique.

Nos idoles se font même inviter à l’occasion de Talk Show comme le célèbre “The Late Late Show” avec James Corden et BTS. Ou encore “The Elen Degeneres Show” ayant eu pour invités BTS mais aussi les groupes TXT et Seventeen. Mais aussi au “The Tonight Show” de Jimmy Fallon qui a pu accueillir BTS évidemment mais aussi Twice. Récemment NCT 127 et Aespa ont fait une apparition au “The Kelly Clarkson Show”. L’Amérique a une relation plus avancée et acceptée que nous sur ce genre musical.

Qu’en est-il des médias français ?

Même si de nombreuses émissions françaises ont évoqué la kpop, celles-ci sont encore généralement mal renseignée et très axée sur les préjugées qu’elle renvoie. Par ailleurs, nombre d’entre eux ne s’axe que sur BTS ou bien Blackpink, à faire croire que la Kpop se résume à eux. Je vous laisse ici quelques vidéos de fans décryptant les émissions paru sur la kpop et expliquant en quoi celles-ci sont mauvaises.

L’explication de la seconde vidéo débute à la moitié de la vidéo 5min44 !

Il ne faut cependant pas partir dans le mélodramatique car de bons reportages émergent également comme un récent sur M6 : 

La Hallyu et le Cinéma

La Hallyu s’invite aussi au cinéma avec le film Parasite récompensé à Cannes en 2019 de 4 statuettes, celle du Meilleur film, du Meilleur film international, du Meilleur réalisateur et du Meilleur scénario original. On décompte à ce film plus de 198 prix et 183 nominations. Un hashtag a même circulé sur les réseaux : #ParasiteMadeHistory. Cela montre l’engouement du public pour ce film etla réussite de son réalisateur Bong Joon-Ho.

On notera aussi les dramas, noms donné aux séries coréennes, qui reçoivent parfois nos idoles en tant qu’acteurs. Eneffet, les idoles sont formées à cela. Par exemple, Eunwoo du groupe Astro a eu l’occasion de jouer dans plusieurs dramas dont “Hit the Top”, “My ID isGangnam Beauty”, Rookie Goo Hae-Ryung” ou encore plus récemment en 2020, “True Beauty”.

D’autres idoles ont joués en tant que personnages principaux de dramas mais un certains nombres ont aussi fait leur apparition en tant que personnage secondaire. Vous pouvez en découvrir dans cette vidéo :

La Hallyu et les publicités

La kpop s’invite aussi dans les publicités ! En France, on peut remarquer à la télévision que certaines publicités utilise la Korean Pop. La chanson dynamite a été choisi pour la campagne de publicité du nouveau Samsung Galaxy S20 FE :

Autre exemple avec CL, artiste solo qui a fait une apparition courte dans une publicité de “Taco Bell” aux Etats-Unis :

Par ailleurs, en Corée du Sud il est normal de voir les idoles être égérie de marques. Par exemple Jennie du groupe BalckPink, ambassadrice coréenne de la marque Chanel. Un porte parole de Chanel Korea justifie l’intérêt porté envers Jennie en expliquant que « Chanel vise la modernité, les jeunes millennials à la mode sont leurs clientèles cibles ».

Autre exemple avec Taehyung du groupe BTS et Hwasa du groupe Mamamoo qui collabore avec Gucci. Dernier exemple avec ITZY devenue égérie de Maybelline New York ou encore Jisoo de BlackPink pour Dior

En France, on n’aurait pas idée de trouver un artiste musical nous vendre un produit. Cela nous semblerait étrange.

La Hallyu donne envie aux français de se rendre en Corée du Sud

Vous vous en doutez, chez les fans de Kpop, le désir de découvrir ce pays est décuplé du même coup. On constate en 2017 qu’environ 800 000 personnes ont décidé de se rendre en Corée du Sud grâce à BTSchiffre qui représente 7% du nombre total de visiteurs

Vous l’aurez compris, la Kpop est au service de la Hallyu et permet à la Corée du Sud de gagner en visibilité dans le monde. Cette vague coréenne culturelle attire beaucoup de personnes à se rendre là-bas. La musique populaire coréenne amène du monde à se tourner vers ce pays et à s’intéresser à sa culture. On peut dire que les gens se rendent en Corée du Sud en grande partie grâce à la Kpop ou aux dramas coréens.

La kpop : genre musicale qui s’internationalise

La kpop est donc tourné vers l’internationale dans la logique de la Hallyu, vague culturelle coréenne et cela se ressent dans son approche musicale. Nous avons déjà eu l’occasion de voir que la Kpop était à l’origine inspiré des musiques américaines, il parait donc logique qu’un lien particulier les relis musicalement.

Pour en savoir plus sur l’origine historique de la kpop, rendez-vous sur l’article !

L’anglais prend de l’ampleur dans la Kpop

On remarquait déjà dans les chansons coréennes, des mots voir des phrases entières en anglais, qu’il s’agisse des refrains comme des couplets.

Mais certains groupes vont désormais plus loin et proposer des chansons entières en anglais. BTS bien sûr avec leur deux titres “Dynamite” et “Butter”. Mais aussi Monsta X avec un album de 11 titres en anglais intitulé “ALL ABOUT LUV”. Un second intitulé “THEDREAMING”est attendue le 10 décembre de cette année. Le groupe ITZY sortira également prochainement un album en anglais en janvier reprenant toutes leurs chansonsexistantes. Egalement, les deux titres “On the Ground” et “Gone” de l’album solo de Rose du groupe BlackPink sont en anglais.

Certaines agences/labels proposent même des versions en anglais après la sortie des chansons initialement en coréens. En voici un exemple :

En tant que fan, nous étions déjà bien habitué aux versions japonaises car la Kpop a un lien assez étroit en tant qu’industrie musicale avec le Japon.

Voici un exemple de version japonaise d’un titre de Kpop coréen : 

La Kpop se trouve dans un tournant de son histoire et fait face à une question. Doit-elle se tourner d’autant plus vers le monde en poussant les collaborations entre l’industrie américaine et coréenne ou en perdra-t-elle son essence ?

Point de vue de BigHit et BTS

BigHit/HYBE adopte un point de vue très clair sur la question en acquérant Ithaca Holdings de Scooter Braun. Cet accord permettra à Hybe une participation de 100% dans le groupe de médias américains. Celui-ci rassemblent de grands musiciens pop comme Justin Bieber ou Ariana Grande.

HYBE America compte d’ailleurs en collaboration avec UMG (Geffen Records sous Universal Music), lancer un girlgroup en Amérique. Le label a aussi révélé vouloir faire débuter de nouveaux groupes au Japon.

Cependant, BTS semble quelque peu sur la retenue en admettant ne pas vouloir perdre de ce qui fait de la kpop ce qu’elle est, ne pas vouloir la dénaturer. 

De nombreux fans avaient pu sentir une sorte de déception avec la sortie à la suite de deux singles en anglais et aux codes musicaux plus qu’américains et s’inquiètent également de ce changement dans la Kpop. Si ceci leurs ont permis de maintenir leur popularité et de l’étendre d’autant plus à l’internationale, ils ne souhaitent pas continuer sur cette voie.

Des collaborations entre artistes américains et coréens

On se trouve vraiment dans un entre-deux, avec des artistes qui collaborent avec des stars mais ne souhaitent pour autant, pas perdre l’essence de la kpop. En effet, on compte de nombreuses collaborations d’artistes américains avec des idoles !

Steve Aoki et Monsta X, Blackpink avec Lady gaga, dua lipa ou Selena Gomez.  Mais aussi le groupe VAV avec “Giveme more” qui collabore avec De La Ghetto et Play-N-Skillz. Sans oublier les nombreuses collaborations de BTS avec notamment, Nicki Minaj dans “Idol”, avec Coldplay pour la chanson “My Universe” ou encore Halsey pour “Boy With Luv”. Mais aussi des solos avec la sortie de “Chicken NoodleSoup” de J-Hope en collaboration avec Becky G.

Les exemples de collaborations ne manquent pas !

La kpop : plus seulement réservé aux coréens

Au-delà de l’Amérique, d’autres pays se joignent à la fête dont la France avec une chanteuse nettement inspiré de la kpopYUN s’est lancée en il y a 2 ans avec le titre “Echec et Mat”.

Des groupes avec des membres d’autres nationalités apparaissent désormais. Blackpinkgroupe populaire compte d’ailleurs des membres d’origines très diverses. Lisa est Thaïlandaise, Rosé est né en Nouvelle-Zélande et Jennie y déménage autour de ses 10 ans.

Blackswan attire aussi notre attention avec Leia ayant des origines Brésilienne et Japonaise, ainsi que Fatou sénégalaise.

Des membres de groupes peuvent avoir des origines autres que coréennes. Par exemple dans le groupe Stray Kids, BangChan a été recrutée en Australie, et Felix est originaire de Sydney.

La Kpop se trouve actuellement dans un tournant de son histoire. C’est un moment pivot qui la fera peut-être changer et évoluer. Mais, si la Kpop se nourrit de ce qui l’entoure. Les artistes qui la compose ont aussi leur mot à dire. Et un impact sur le monde qui les entoure.

Impact de la Kpop sur le monde

Premièrement les artistes de Kpop ont un impact sur la société coréenne. Au début de la Kpop, de nombreuses choses étaient considérés comme scandaleuses. En effet, exposer certaines parties de son corps au public était quelque chose de prohibé.

Mais la Kpop, s’inspirant des clips et du style américain a commencé à proposer de nouvelles tenues aux idoles. Ainsi, petit à petit, les idoles ont ouverts la voie à de nouvelles esthétiques, libérées des standards coréens pré-existants.

Par exemple, le groupe SHINee qui a été un des premiers à s’exposer avec des T-shirts sans manches dans leur MV “View”. Les membres ont même avoués avoir été gênées car à l’époque, tout les groupes portaient des costumes.

MINHO a commenté: « Je devais porter cette chemise sans manches, et c’était vraiment embarrassant. Tous les autres groupes de K-pop portaient ces costumes élégants alors que je n’avais pas de manches! » Ce genre de tenues étaient auparavant très “éhonté” et osé.

Vous pouvez en savoir plus grâce à cette article : https://altselection.com/shinee-genes-devaient-porter-pour-view/

Aujourd’hui, on peut dire que la Kpop est décomplexé de ces standards et se permets de plus en plus de chose stylistiquement parlant. D’ailleurs, je ne connais pas plus travaillés et parfois excentriques que le style de la kpop coréenne.

Récemment, un amendement à la loi sur le service militaire a eu lieu pour permettre aux superstars de la Kpop de reporter leur service jusqu’à 30 ans, au lieu des 28 ans actuels. Les artistes pouvant en bénéficier sont ceux dont les ventes et le rayonnement international stimulent l’économie. Aucune vedette de la K-pop n’a encore bénéficié d’une exemption.

Il apparait évident que cette décision a pu avoir lieu grâce au groupe BTS dont le service militaire arrive à grand pas. Notamment pour Jin, membre le plus âgé du groupe. Certains fans demandaient même, à ce que le groupe soit exempté du service militaire. Ils considéraient que celui-ci en faisait suffisamment pour leur pays. Cependant, les membres eu-mêmes ont annoncé vouloir effectuer leur service. Il apparait très clair avec ces deux exemples que la Corée du Sud, est en train d’évoluer en suivant l’évolution de la Kpop.

La Kpop a un impact sur la société coréenne mais aussi au dehors de ces frontières. Par exemple, Shawn Mendes, s’est inspiré de la forme que prenne les albums de kpop. Il propose pas moins de 5 versions de son album physique “Wonder”. Il y ajoute également des cartes avec différents visuels.

On voit que la stratégie marketing coréenne fonctionne si bien que les occidentaux s’en inspirent.

Conclusion

La kpop est bien plus qu’un genre musical qui s’internationalise ! C’est un phénomène qui impacte le monde et marque son empreinte dans tout les domaines. Ne serait-ce que dans nos vies par le divertissement. Mais aussi par des valeurs diffusées à travers leurs chansons et qui nous pousse à agir pour un monde meilleur. La kpop comme tout genre musicale appartenant au domaine de l’art, laisse une empreinte sur le monde et le modifie.

Qu’attendez-vous pour découvrir cet univers ? Que les médias vous présentent les choses comme acceptables ? Que le reste de la population en deviennent fans ? Soyez malin et passez cette barre des préjugés avant les autres ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 thoughts on “La kpop : un phénomène mondial loin de disparaitre !

  1. […] Nous aurons l’occasion de voir que la Kpop se trouve dans un tournant de son histoire dans un prochain article.  […]

  2. […] Pour en savoir plus sur la « vague coréenne » ou Hallyu, rendez-vous sur le précédent article qui explore l’impact de la musique populaire coréenne dans le monde ! […]

  3. […] autant, BTS remet ici en question l‘intérêt de ce bonheur matériel. En effet, à force de rechercher […]

  4. What’s up, of course this paragraph is really fastidious and I have
    learned lot of things from it concerning blogging. thanks.