349
5

Analyse de Oh my God de (G)I-DLE

349
5
Image article analyse (G)I-DLE Oh my God

Bienvenue pour cette nouvelle analyse qui portera sur le MV de la chanson “Oh my God” de (G)I-DLE ! Découvrons ensemble leur représentation de la tentation et les différents liens que nous pouvons faire avec ce MV !

Je vous attends en commentaire pour partager votre avis et impression sur le sens de cette chanson et de ses visuels !

Introduction

Le MV comme tout travail scénographique implique de multiples aspects à mettre en oeuvre comme les décors, les angles de caméras ou encore les couleurs. Tout ces éléments sont à analyser pour comprendre le sens et le possible message transcrit. De nombreuses analyses très diverses peuvent être développées à partir d’un même MV. Nous essayerons ensemble de retracer les éléments essentiels et les inoubliables références à mettre en parallèle pour savoir les enjeux que met en avant le groupe (G)I-dle !

La chanson “Oh my God” de par son titre déjà, invite déjà à considérer les aspects religieux mit en scène dans le MV. Nous y retrouverons la représentation de déesses et de démons, de l’enfer et du paradis mais aussi des références plus légères liés à des contes traditionnelles comme le joueur de flûte ou Blanche-Neige.

Des indices grâce au Teaser

Images issu de la vidéo Teaser

Le teaser du MV nous offre des pistes d’interprétation. Les filles sont dites prisonnières de la raison. Et elles demandent à Dieu de les libérer à travers la rédemption. Mais les choses ont changés car elles semblent avoir trouvé une nouvelle forme d’amour et elles ne sont plus prisonnières. Ceci est très intéressant parce que cela implique que d’un côté, cet amour les éloigne de Dieu et de la rédemption, et d’un autre côté, cela les libère de leurs raisons. 

Un concept intéressant

Au début, elles essayent d’échapper à cet amour et de trouver rédemption auprès de Dieu mais la tentation est trop grande. Elle les submergent mais est en fait liberté ultime. Le point ici, n’est pas que cet amour interdit les a transformés en quelque chose qu’elles ne sont pas. Mais que cet amour les a libérés et permises d’être qui elles sont réellement. Et cette idée est confirmé grâce aux concepts photos. La version blanche et innocente est mensonge (« lie ») alors que la noir est leur vrai (« true ») forme. 

Mort et renaissance

Inspiré par l’animé KonoSubaGod’s Blessing on this Wonderful World!, on retrouve grâce à Soyeon, cette représentation d’un protagoniste qui se trouve dans un purgatoire et tente d’être diriger en enfer au lieu du paradis par une déesse :

Ce fut un jour heureux pour Kazuma – jusqu’au moment de sa mort. Une déesse intervient et lui offre une seconde chance dans un pays magique.
Kazuma Satou, un lycéen, joueur et enfermé, est décédé un jour normal en rentrant de l’école, accomplissant le seul acte héroïque de sa vie. Il se réveille dans l’au-delà, accueilli par une belle mais grossière fille nommée Aqua, qui prétend être une déesse qui guide les jeunes dont la vie a été écourtée. Aqua lui propose alors un choix : aller au paradis, ou se faire envoyer dans un autre monde pour vaincre le Roi Démon.

imdb.com

On comprend grâce à cette référence que la mort est aussi synonyme d’un nouveau départ. Si dans ce MV, les filles succomberont à la tentation, la descente aux enfers qui s’en suit les mène à une renaissance puisqu’elles seront libres d’être elles-mêmes.

Soyeon dans ce plan étrange, semble être dans le ventre comme un bébé. Il met en scène l’idée de renaissance. Rappelons que mettre au monde est un acte douloureux. Ce parallèle permet alors conjointement de montrer avec les paroles (“I hear the sound of pain”) que cette renaissance comme toute naissance commence par du sang et de la douleur. 

Mais nos héroïnes sont-elles réellement libres à l’issu de ce MV ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble !

Des personnages aux quêtes personnelles

Dans ce MV, chaque membre semble à la recherche de son bonheur d’une manière qui leur est propre. Pour autant, cette recherche à un but commun, celui d’être soi-même. C’est ce que nous suggère l’utilisation des couleurs dans le MV. En effet, à mesure qu’elles se laissent portées par la tentation d’être libre, les plans se font plus colorés et élaborés. Ce choix n’est pas anodin, il rend compte de l’évolution de nos personnages qui peu à peu montrent leur vrai couleur en s’ouvrant à la tentation.

Cet amour est aussi une source d’illumination. Il les a amené jusqu’au ciel et leur a montré les étoiles : “She Took to the Sky”, “She showed me all the stars”. Que l’on parle d’un éveil spirituel ou de quelque chose de plus physique, l’amour est un moyen de se libérer et de gagner en confiance en soi.

Cette première interprétation du MV est d’ailleurs celle que les membres ont validé lors d’une interview : “Avec I trust nous voulions transmettre le processus d’amour propre, un chemin dans lequel nous apprenons à croire en nous.”. Mais alors y a-t-il vraiment des références divines ? Et bien oui, car comme Soyeon a pu le dire à MTV News : “Oh My God” est une chanson sombre avec des paroles très contrastés, lumière et obscurité, pureté et péché, pour communiquer l’idée que la vraie divinité vient du fait de se connaitre et de se faire confiance. 

Se libérer de la raison…

Au début, Minnie dit qu’elle s’est fait séduire par la musique alors qu’elle courait : “I rue into your arms”. Or, on voit à l’écran, l’exact opposé de ces lignes. Quand elle dit courir vers ses bras, nous la voyons tirés par des hommes. Ce sont d’ailleurs les seuls hommes présents dans tout le MV. 

Si l’on considère que les femmes sont prisonnières de la raison, alors les femmes sont prisonnières de leur propre esprit. La raison représentés par les hommes, la retient en arrière car elle voit encore l’amour comme un danger.

La tentation les recouvrent

Mais les choses commencent déjà a changer puisque la tentation commence à la recouvrir. Nous le voyons notamment grâce à ce plan dans lequel la tentation représentée par ce liquide rouge, recouvre le visage de la fille.

L’amour peut aussi être dangereux et étouffant : “Oh, I don’t know how to breathe (Don’t know how to breathe), for real”. Cette idée d’être submergé d’émotions est parfaitement représentée grâce à ce plan ingénieux ou par le placement du verre au premier plan, nous avons l’impression que Minnie va se retrouver noyé dans ce verre.

Si l’on prend en compte le sens du vin au sein de la religion chrétienne, alors cette scène représente une tentative de Minnie se reconnecter avec Dieu. De plus, le blanc représente la pureté et l’innocence lié à l’image de la virginité et à Dieu. Mais cette tentative de reconnection apparait dangereuse et vaine car les deux sont séparés en étant sur deux plans différents.

ll parait alors moins étonnant que notre personnage décide de se laisser tenter puisque Dieu ne peut plus répondre à ses prières. Cette recherche d’un amour différent pouvant répondre à leur désir de destruction de la raison aura des répercussions sur le physique de notre héroïne. Au fur et à mesure du MV, le blanc se teinte peu à peu de noir.

Si le blanc symbolise leurs vertus et leurs valeurs qu’elles laissent pour morte derrière elles tout comme leur raison qui les gardait prisonnière, les couleurs représentent la luminosité et l’excitation des émotions qu’elles ressentent grâce à l’amour.

…grâce à la tentation…

Cette tentation est douloureuse et toutes les membres en sont victimes sauf celle qui en est à l’origine : Soojin. Elle jouera le rôle de la tentatrice et va séduire les membres un à un.

Vous remarquerez qu’elle tient une pomme sur une photo du groupe. Cet élément n’est pas choisi au hasard car il peut faire référence à la pomme d’Adam et Eve. En effet, l’histoire d’Adam et Eve est directement lié à la pomme qui était le seul fruit interdit du jardin. Or, un serpent aurait poussé Eve et Adam à goûter au fruit défendu. Ce qui a eu pour conséquence de les rendre humains. En comparaison, Soojin serait le serpent perfide qui fera céder les membres à la tentation.

Soojin vs Miyeon


Regardons les scénographies de Soojin et Miyeon à travers les réglages visuels et les couleurs. Alors que Miyeon est sur le trône et que les ombres sont en dessous d’elle, Soojin est entouré par elles et les couleurs à l’arrière sont plus vibrantes. La couleur choisi pour représenter Soojin n’est pas anodine :

Le violet est réputé pour être une couleur spirituellement riche qui symbolise l’intuition et la conscience. Dans l’hindouisme, le chakra (centre d’énergie) qui se rapporte à la conscience pure est représenté par le violet.

duluxvalentine

En effet, Soojin étant la seule ayant cédé à la tentation, elle est le seul personnage conscient de son état tout comme Adam et Eve après avoir croqué dans la pomme. Soojin n’est pas piégée par la raison comme les autres membres.

Les couleurs du MV deviennent de plus en plus claires grâce au pacte de la tentation qui libère les membres et leur permet d’être elle-même. 

…douloureuse…

Selon les lignes de Soyeon, nous savons que ce changement implique beaucoup de souffrances et de peines. Soyeon loue Dieu et lui demande pourquoi elle lui fait se battre contre la tentation. Elle se bat encore contre cet amour qui est en train de la diviser en deux. Mais la différence que Dieu nous a donné est en train de disparaitre en un trou noir. Donc la seule chose qu’elle peut faire est de s’abandonner à la tentation et “payer le joueur” pour ses péchés. 

Référence au Pied Piper

Il y a ici référence au “Pied Piper“. Ce conte allemand raconte l’histoire d’un joueur de flûte qui arrive dans la ville d’Hamelin pour se débarrasser des rats mais emmène les enfants à la place suite aux refus des parents de le payer.

En disant qu’elle est prête à payer le joueur de flûte, elle prend la pleine responsabilité de ce qu’elle est en train de faire. Tout comme Miyeon, elle sait que cet amour est dangereux et qu’elle peut se brûler mais elle décide tout de même de se laisser consumer par celui-ci. Nous verrons plus tard qui est l’objet de cet amour.

Le downfall

Dans le MV, ce “downfall” ou chute dans la tentation est dépeinte de différentes manières :

  • Yuqi pleure des larmes de sang
  • Yuqi embarque Miyeon et elle à tomber dans l’obscurité
  • Minnie est empoisonné par la pomme que tenait Soojin

L’empoisonnement de Minnie est évident car son sang est noir et ses lèvres violettes. Couleur qui est habituellement associé au poison. De plus, Soojin porte cette couleur dans ces propres scènes.

Référence à Blanche Neige

Cette scène fait référence à Blanche Neige dont les plans et les couleurs rentrent en concordance avec le MV. Tout comme dans Blanche Neige, le blanc est la neige, le noir réfère au charbon et le rouge à du sang. Dans la vidéo, ces trois couleurs étouffent les filles en fonction de la situation. 

Shuha a les caractéristiques de Blanche Neige mais dans les paroles on apprend qu’elle s’est volontairement entourée de sable violet. Ce qui veut dire qu’elle a décidé d’être empoisonné par la tentation. Ces lignes impliquent qu’en embrassant Soojin (qui représente la tentation), elle décide de choisir l’amour au lieu de la raison. Le choix d’une lumière très légère et de l’obscurité est la métaphore de cette tentation empoisonnée qui est en train de la consumer.

Cette idée est aussi représentée par Soojin elle-même qui exprime les mots AB IMO PECTORE quand elle séduit Shuha et Soyeon. Ceci est une phrase latine qui qui veut dire « du fond de mon cœur ». Dans la vidéo, elle est presque utilisé comme une incantation qui est censé détruire la raison en faveur de l’amour. 

A ce moment la transformation est complète et Soojin est triomphante. On pourrait penser alors que nos membres sont heureux et libre mais Miyeon tombe dans les abysses. Yuqi se brûle. Minnie se tue elle-même avec du poison. Et Shuha a décidé de s’entourer elle-même du poison. Alors finalement, cette liberté à peut-être un prix !

…dont elles doivent payer le prix

Même si cette souffrance doit leur apporter la liberté, la fin de la vidéo nous laisse avec un goût amer. 

L’épilogue débute avec Minnie qui est de retour dans cette pièce blanche. Seulement, ses mains sont noircies, ses lèvres teintées de violets et la phrase AB IMO PECTORE est tatoué sur sa peau.

Soojin a laissé une marque de cet amour dont elles ne pourront jamais se remettre. Même si maintenant elles sont libérées de la raison, elles ont payé le prix de ce choix. Le résultat est d’être passé d’une prison de la raison à une prison de l’amour. Par ailleurs, le fait que les bordures noires se referme sur Minnie à la fin du MV appuie cette idée ou métaphore d’un piège de l’amour.

Nous avons vu ensemble dans cette première partie que nos personnages étaient en quête du bonheur à travers la tentation mais que, si celle-ci les mène à une forme de liberté, celle d’être elle-même, elles se retrouvent piégé cette fois-ci par leurs sentiments. Mais n’y a-t-il pas une deuxième couche plus complexe pouvant expliquer les agissements de nos personnages ? Nous allons voir que chacun joue un rôle bien particulier lié au monde divin. Et que certains sont en fait jugés pour leur crime !

Le péché de la tentation

Il est intéressant de noter que la musique est un élément lié à l’ange déchu Lucifer. Celui-ci souhaitais être Dieu et atteindre une position plus importante. Il voulait traverser le ciel, les étoiles et les nuages. Cette théorie, mise en parallèle avec les paroles “She took me to the Sky” prend sens. D’autant plus, que l’une des membres apparait comme un diable qui fait plonger les membres dans la tentation. Après tout, le diable n’est pas humain alors il n’a pas de genre. La musique est donc un outil de Soojin pour faire sombrer les autres personnages du MV dans la tentation.

D’un autre côté, on peut aussi penser que Soojin est une allégorie de la musique. Musique, qui les a éloignés du paradis. La musique les amène jusqu’aux étoiles. Et ces étoiles peuvent être la métaphore des autres idols qui ont atteints le succès. 

Soojin : diable/démon

Soojin est donc le démon principal de la chanson. Nous l’avons vu plus tôt, c’est elle qui pose avec le fruit défendu du mythe d’Adam et Eve lors des photos de groupes. Elle essaye de tenter tout le monde dans l’obscurité en utilisant le désir.

Nous pouvons faire des liens évident entre le MV et L’enfer dépeint dans la première partie de la Divine Comédie de Dante Alighieri. Ce poème décrit la structure de l’Enfer en 9 couches ou cercles dont chacun renferment des pécheurs ayant commis des crimes plus ou moins graves. Ainsi, plus l’on descend, plus l’on s’éloigne de Dieu et plus le poids du péché commis est lourd.

Dans le second cercle décrit par Dante, il y a de forts vents. Or, dans la vidéo, des objets rouges flottent autour de notre diablesse. Ceux-ci ont pu être soufflée par la force des vents de Soojin. Un autre point à noter est que Soojin est impliquée avec Shuhua qui se trouve être une pure divinité.

Shuhua : déesse de la pureté

Shuhua est une déesse de la pureté et elle est impliquée avec Soojin qui est un démon. Malgré leurs différences elles sont tout de même amoureuse l’une de l’autre. En effet, on remarquera ce moment où Soojin murmure dans les oreilles de Shuhua “AB IMO PECTORE”. Ce qui signifie du fond de mon cœur ou un amour sincère.

Soyeon : crime de la fraude

Soyeon représente le crime de la fraude. Elle accepte d’ailleurs son destin d’être puni à cause de Soojin. En fait, nous faisons face à un amour à sens unique car elle aime Soojin mais Soojin aime Shuhua. Après le pont musicale de Shuhua dans lequel Soojin murmure à l’oreille de Shuhua, Shuhua se change soudainement en Soyeon. Soyeon a menti en se faisant passer pour Shuhua. Ce subterfuge à lieu à deux reprises. La seconde fois, dans la partie de Shuhua, elle se fait passer pour elle dans les barbelés.

Selon Dante, au cercle huit qui est la fraude, la punition est d’être recouverte d’excrément. C’est ce qui nous est montré dans le dernier refrain. Soyeon est dans une piscine semblable à de la boue. 

Minnie : crime du suicide

Le personnage suivant est Minnie. Elle se trouve elle aussi dans la pièce blanche où se trouve Soyeon au début et à la fin du MV. Cette pièce est en fait un purgatoire ou une sorte de cellule. Elle a pour but d’empêcher Minnie et Soyeon de se laisser tenter. Elle essayera de se battre contre les ténèbres, de le surpasser. Cette lutte est représentée par du sang qui coule de son nez.

Malheureusement, Minnie ne supporte plus ce combat acharnée et mettra fin à ses jours par un coup de pistolet. Ce moment nous est montré dans un plan métaphorique en noir et blanc. Minnie semble se tirer dessus avec ses doigts.

Au 7ème cercle de l’Enfer de Dante, on retrouve la violence. Dont la punition est de se noyer dans son propre sang. Encore une fois, la punition nous est montré dans un plan où Minnie est recouverte de sang. On notera aussi cet autre plan vu plus tôt où un verre de vin rouge est rempli. Ce qui donne l’impression que Minnie est à l’intérieur et qu’elle va se retrouver submerger par le liquide.

Minnie représente donc la violence du suicide et a été doucement corrompu par l’obscurité.

Miyeon : symbole de Dieu

Miyeon est un symbole de dieu. Elle sait tout et est au-dessus de tous.

Miyeon est en pleur dû au désespoir de ne pouvoir empêcher les autres de sombrer dans les ténèbres. 

Yuqi : disciple de Shuhua et Miyeon

Yuqi est une disciple de Shuhua et Miyeon. La présence d’un verre de vin qui connote la pureté va montrer cette idée. Selon la bible, boire un verre de vin peut vous lier à une figure divine et il s’agit ici de Miyeon qui est Dieu.

Mais il était trop tard. Malgré son statut de disciple, Soojin va réussir à l’attirer. Elle jette un coup d’œil à Soojin et se retrouve confuse. Dans le second couplet de Yuqi, ses larmes se transforment en sang ce qui veut dire qu’elle a commis un péché. Miyeon a conscience de se pécher et la punit pour son crime en l’envoyant en enfer. Tout comme Lucifer à pu le vivre.

Mais Miyeon est-elle réellement Dieu ? Cette question est légitime car nous savons que Dieu a pour particularité de pardonner à tous nos péchés grâce à la rédemption. Ici, Yuqi avait tenté de se faire pardonner mais cela n’a pas fonctionné. Alors Miyeon pourrait-elle être autre chose qu’un Dieu ?

Dans le showcase “I Trust” Yuqi a dit que Miyeon avait l’air d’un ange mais qu’elle était un démon. Alors peut-être bien que comme dans notre analyse de “SOSO” de Winner, les apparences sont trompeuses ! Qu’elle soit une déesse ou un démon, Miyeon n’a rien à voir avec Soojin, elles sont complètement différentes. Mais peut-être sont-elles deux diablesses aux stratégies différentes pour tenter leur proie ?

Une histoire commune

Finalement, Minnie, Soyeon et Yuqi représentent ensemble trois anges qui ont péchés et sont corrompus. Shuhua, une pure déesse et Soojin, une démone ou diable sont tombés amoureuses ce qui a causé la jalousie de Soyeon. Et Miyeon, au dessus de tout, aurait tenté de les empêcher de somber. Ou bien en serait-elle finalement la cause ?

Shuhua est donc la seule déesse, si l’on exclut Miyeon, qui échappe au sort de Soojin. En effet, celle-ci n’est jamais tenté et elle est toujours représentée de manière angélique avec des bijoux dont des diamants dans ces cheveux :

Le diamant est associé à l’immortalité car il perdure dans le temps. Dans la culture occidentale, le diamant symbolise la souveraineté universelle et l’incorruptibilité.

Portaildubijoux.com

Le diamant vient donc symboliser cette idée que notre personnage est incorruptible.

D’autres points intéressants d’analyse

Un autre point intéressant à observer est que les lignes de distributions des paroles peuvent être corrélés avec l’importance des personnages en comparant leur pureté. Dans la chanson, plus vous êtes tentés et sombre, plus vous avez de lignes dans la chanson. En fait, cela est lié à l’idée que la musique est tentatrice.

Voici une autre théorie intéressante laissé par une personne en commentaire de la vidéo sur laquelle je me suis appuyée pour écrire cet article :

Soyeon et Minnie entre dans la couche périphérique de l’enfer puisqu’elles n’ont commis rien de bien ou de mal. Mais elles sont entré au pont où elle rencontre Soojin qui représente le diable. En effet, dans son rap, Soyeon chante « How could you put me in temptation, was it call from hell” alors qu’elle se trouve dans une salle blanche aka ante inferno (avant l’enfer).

Elle regrette sa décision d’aller en enfer mais c’était un désir dont elle ne pouvait échapper et qui l’a amené au péché. Soojin était comme une drogue enrobée de sucre, un trou noir dans lequel elle est tombé. Plus tard, cela ne la dérange pas de payer le joueur de flûte puisque c’était un péché.

D’un autre côté, Miyeon est celle qui représente un ange ou dieu et Shuhua représente un ange. Shuhua tombe amoureuse de Soojin lorsqu’elle lui murmure à l’oreille. Mais Yuqi aussi, tombe amoureuse de Soojin.

La pomme blanche que tient Soojin représente le péché. Minnie commet le suicide ce qui l’amène au 7ème stade de l’enfer, la peinture noire représente les ténèbres de ses pensées autant que la punition pour ses péchées.

Dans le scènes de Miyeon, d’autres anges l’observe, ce qui peut représenter la chute des anges puisqu’ils sont noirs et décide de sauter dans le trou noir. Ce qui est commettre un péché. 

Conclusion

Ce titre tourne autour de l’amour et de la tentation. Sentiments qui sont exploités à leur paroxysme pour mettre en avant les effets paradoxaux de l’amour, celui de se sentir libéré tout en se retrouvant piégé par ce sentiment. Ce dernier point est mit en avant par la fin du MV dans lequel les bords noirs se referment sur nos héroïnes, nous laissant un goût amer.

De plus, notre héroïne se retrouve au même lieu, à ceci près que l’inscription AB IMO PECTORE est inscrite sur son visage, indiquant que cet amour a laissé une trace. C’est donc un échec de notre “Dieu” Miyeon qui n’a pu empêcher les membres de se laisser tenter.

Et en même temps, peut-être que celle-ci n’est pas si innocente qu’elle n’y parait lorsque l’on sait que ce titre invite le spectateur à devenir soi-même et donc métaphoriquement dans le MV, à pêché pour retrouver les couleurs qui nous sont propres et apprendre à nous faire confiance.

J’espère que cette analyse vous a plu et je vous retrouve la semaine prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 thoughts on “Analyse de Oh my God de (G)I-DLE

  1. […] une fausse identité et qu’il nous faut percé cette coquille identitaire créées par notre désir. En effet, nous désirons tous être acceptée par nos pairs et pour se faire nous concédons une […]

  2. J’ai bien aimé le moment où Soojin murmure à l’oreille de Shuhua “AB IMO PECTORE ” merci beaucoup pour l’explication du MV je n’y aurais pas pense

    • Merci beaucoup pour ton commentaire ! Je suis contente que mes explications t’ai plu !
      Ce moment restera gravé dans nos mémoires haha !

  3. […] each day in sadness, despair, and self criticism, they are waiting for billlie”. Elles sont misérables pour ce qu’elles ont […]

  4. […] compris, ici RM prend naissance en tant qu’artiste. Comme dit précédemment, il embrasse sa passion qu’est la musique en même temps qu’il embrasse son individualité. Faire brûler les […]